-A +A

Le territoire de la communauté d’agglomération du Pays de Grasse (CAPG) s’étend sur 490 km2, du niveau de la mer à 1 600 m d’altitude. Cette étendue, de la plaine de la Siagne au sommet de l’Audibergue fait de ce territoire un hot spot de la biodiversité aussi bien naturelle que cultivée.
En agriculture, on y trouve tout autant du maraichage que de l’élevage, de l’oléiculture et de la production de plantes à parfum, que de la culture de spiruline ou de la pisciculture.
Nous comptons environ 200 chefs d’exploitation et 93 cotisants solidaires.

 

Pour se fournir en produit locaux, il existe de nombreux marchés répartis sur toutes les communes du territoire, des commerces qui ont su développer leur filière locale d’approvisionnement.

Vous trouverez aux adresses suivantes :

  • Le guide des producteurs du Parc naturel Régional des Préalpes d’Azur

  • Le guide des producteurs Bio des Alpes-Maritimes

 

        

 

Par ailleurs, il existe 7 AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) :

Sans oublier l'épicerie collaborative "La Meute" :  association de consommateurs à but non lucratif créée en 2015 par des citoyens désireux de promouvoir une alimentation saine, des prix justes et des produits locaux – www.cooplameute.fr

Annuellement, des marchés vous permettent d’aller à la rencontre d’agriculteurs. On peut citer par exemple :

  • Esprit campagne, Passion terroir au début du mois de juin au Plan de Grasse
  • Le Marché gourmand, 1er dimanche de septembre à Mouans-Sartoux
  • La Fête du Miel, dernier dimanche d’avril à Mouans-Sartoux

 

La CAPG soutient également les évènements organisés par Agribio 06 sur son territoire :

  • Un été Bio, premier dimanche de juillet à Collongues
  • De Ferme en Ferme, le dernier week-end d'avril, sur les fermes du territoire participantes de l’opération

Par ailleurs, depuis sa création (2014), les élus de la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse ont exprimé le souhait de renforcer l’approvisionnement en produit locaux de notre restauration collective municipale. A la suite de l’établissement des diagnostics nécessaires, un Projet Alimentaire Territorial a été arrêté. Celui-ci se propose de travailler les grands axes suivants : foncier agricole, outils logistique et de transformation, installation, accompagnement des communes, lutte contre le gaspillage alimentaire, mise en œuvre de démarches mélioratives, activités physiques, communication.